Gym douce (Stretching)

Se pratique les lundi et jeudi de 11 h à 12 h.

Ces séances s’adressent aux personnes qui recherchent une gym plus douce. Quelquefois d’un certain âge, elles ont conservé de bonnes conditions physiques et souhaitent les entretenir (et même les améliorer) pendant encore longtemps pour maintenir leur capital santé.

Elles sont adaptées aux capacités de chacun, avec pour objectif de faire participer tout le monde à sa mesure, de repousser les limites de la perte d’autonomie  et d’optimiser le bien être d’une activité en groupe.
C’est aussi une occasion de rencontre, de lutte contre l’isolement, d’encouragement à la pratique régulière d’une activité physique qui favorise l’équilibre tant physique que moral.

          

 

L’échauffement peut se faire sous forme d’une gym mémoire faisant appel à la mémoire visuelle et auditive, et à la convivialité du groupe.
Le corps de séance :
Les activités peuvent varier d’une semaine à l’autre avec des exercices adaptés destinés à :
–   bien respirer,
–   travailler l’équilibre par des parcours, des enchaînements, des placements corporels d’équilibre individuels ou à deux,
–   préserver la motricité et la réactivité (les réflexes, l’attention à l’écoute),
–   entretenir la mobilité articulaire, la tonicité musculaire, le cardio-respiratoire  et la souplesse,
–  créer une ambiance conviviale pour être bien dans son corps, bien dans sa peau et bien avec les autres.
Le retour au calme se fait par de légers exercices d’étirement et de relaxation.

Les personnes légèrement handicapées mais qui conservent de bonnes conditions physiques, peuvent participer à ces séances.

Le stretching”Stretching” peut se traduire simplement par “étirement”. Longtemps cantonné à la préparation physique des sportifs, le stretching est aujourd’hui considéré comme une activité sportive à part entière. Les raisons d’une telle popularité ? Ses nombreux bienfaits sur le corps et l’esprit.

De l’anglais « to stretch » qui signifie étirer, le stretching est cette pratique qui contribue à améliorer la souplesse.

Sous l’appellation « stretching » se cachent, en réalité, différentes techniques d’étirements : dynamiques, actifs ou passifs. Les étirements dynamiques mobilisent les articulations sans brusquerie, induisent un mouvement d’élan qui étire le muscle (balancement du bras de bas en haut, par exemple) ; ils contribuent à l’échauffement et permettent de préparer à une activité.

Les étirements statiques actifs s’intègrent dans les échauffements ou en récupération active. Ils consistent à contracter-relâcher le muscle puis à l’étirer.

Les étirements statiques passifs (ou « tenus ») consistent à étirer passivement les muscles. Ce sont les plus connus. Ils sont surtout proposés en fin de séance car ils apportent de la détente et contribuent à regagner en souplesse.

5 bonnes raisons de pratiquer le stretching

• Pour préparer les muscles ou les chaînes musculaires à l’effort,

• Redonner au muscle sa longueur initiale après l’effort,

• Augmenter la mobilité articulaire,

• Lutter contre le déséquilibre musculaire,

• Agir sur le tonus musculaire et le stress pour les abaisser. 

Enfin, le stretching peut être pratiqué comme une discipline à part entière, sans activité sportive complémentaire